Investir en LMNP: est-ce risqué?

2h25

Categories :

Dans le vaste monde de l’investissement immobilier, nombreux sont ceux qui se tournent vers le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) pour diversifier leurs actifs et générer des revenus supplémentaires. Le LMNP se distingue par des avantages fiscaux alléchants et une souplesse de gestion qui attirent les investisseurs. Mais est-ce une voie sans embûches ? Êtes-vous prêts à plonger dans l’univers de la location meublée avec un supplément de sérénité ? Cet article se propose d’évaluer les risques et les opportunités du LMNP pour vous, futurs investisseurs, à travers une analyse détaillée et moderne.

Qu’est-ce qu’un investissement en LMNP ?

Quand vous décidez d’investir dans l’immobilier, diverses options s’offrent à vous, et le statut LMNP en est une qui attire l’attention. Ce cadre fiscal, conçu pour stimuler l’offre de logements meublés, est synonyme de flexibilité et de bénéfices fiscaux. Les résidences services, qu’il s’agisse d’établissements pour seniors, d’étudiants ou de logements de tourisme, s’intègrent parfaitement dans ce dispositif, offrant la possibilité de déléguer la gestion à des exploitants professionnels. Pour en savoir plus sur les autres avantages et inconvénients de ce type d’investissement, consultez cet article.

La location en meublé non professionnelle ne pose aucune barrière sur le nombre de propriétés à posséder. Toutefois, les revenus issus de ces locations doivent respecter certains plafonds pour conserver le statut de LMNP. Si vos revenus locatifs annuels excèdent 23 000 euros ou représentent la majorité de vos revenus globaux, attention, vous basculerez dans la catégorie de la location meublée professionnelle (LMP) et ses règles distinctes.

En LMNP, deux régimes fiscaux se présentent : le micro-BIC, pour des revenus locatifs annuels inférieurs à 72 600 euros, et le régime réel simplifié, automatique lorsque ces revenus franchissent le seuil des 72 600 euros mais restent en deçà de 247 000 euros. La bonne nouvelle ? Chacun de ces régimes fiscalise différemment les revenus locatifs, offrant des possibilités d’optimisation fiscale intéressantes.

Les avantages de l’investissement en LMNP

Le LMNP attire par ses nombreux avantages, notamment fiscaux. Que vous optiez pour le régime micro-BIC avec son abattement de 50% sur les revenus, ou pour le régime réel qui permet de déduire l’ensemble des charges, les bénéfices fiscaux sont considérables.

Une fiscalité très avantageuse

L’avantage fiscal est le premier argument qui fait briller les yeux des investisseurs. En effet, selon le régime choisi, les revenus peuvent être significativement réduits sur le papier fiscal, parfois jusqu’à annuler la charge fiscale. De quoi rendre l’investissement LMNP particulièrement séduisant!

La prise en compte de l’amortissement dans les charges

L’amortissement comptable représente un outil puissant pour réduire l’assiette d’imposition. En LMNP, la dépréciation du bien et de son mobilier peut être envisagée dans les charges, diminuant ainsi les revenus imposables. Cet atout confère au LMNP un avantage compétitif en termes de rentabilité.

La récupération de la tva sur votre achat immobilier

Pour couronner le tout, le LMNP permet, sous conditions, de récupérer la TVA sur l’achat du bien, soit une économie de 20% sur le prix d’acquisition. Cette particularité apporte une dimension supplémentaire à vos calculs et peut influencer positivement votre décision d’investir.